18 mois pour décomplexer de mon corps post-grossesse

Il y a quelques jours, je suis allée changer des vêtements en magasin d’une commande en ligne. Tout ce que j’avais acheté pour Eden me plaisais (à l’exception d’un pull 18 mois qui taillait trop petit) mais ce que j’avais pris pour moi, pas du tout : problème de taille, problème de coupe… Bref, il y avait toujours quelque chose. J’ai tout rendu en magasin, un peu soûlée d’ailleurs de voir que je ne prends plus de plaisir à acheter des vêtements comme avant… que j’achète sur internet parce-que je n’ai plus le temps d’aller en magasin ou que si je suis avec Eden, je me dépêche de survoler les rayons. Je ne prends plus le temps de regarder et du coup j’achète des vêtements par « besoin » plus que par plaisir et ce n’est pas le principe de « faire du shopping » selon moi 😉 je veux dire par là, il faut que je me dise en tombant par surprise sur une pièce qui me plait: « tiens, il est pas mal ce pantalon… ça tombe bien il m’en fallait un pour le travail pour mes rendez-vous clients » plutôt que de rechercher cette pièce à tout prix qu’il me faut et que je me retrouve à acheter par dépit une pièce potable « tiens ce pantalon fera le job pour mes rendez-vous clients, allez on y va… elle est où la caisse ? » vous avez saisi où je veux en venir ?

Ce jour là, Eden était sage dans sa poussette (dans les magasins, il veut souvent en sortir et je fini par lui courir derrière!) alors j’en ai profité pour flâner plus longtemps dans le rayon pour femme pour remplacer mes achats et là… je me surprends à choisir pleins de choses… et je reprends surtout du plaisir à toucher, regarder les imprimés et les matières, les coupes… De retour à la maison, j’essaye mes achats (vous vous doutez bien que d’aller en cabine d’essayage est une chose impossible avec un enfant en soif de découverte!). Tout me va à l’exception d’une jupe achetée en taille 36. Trop serrée au niveau des hanches, je réalise vraiment que désormais le 38 est ma taille. Mais, là où j’aurais pleuré il y’a quelques mois d’être passé une taille au dessus, j’ai RELATIVISÉ. Du coup, j’ai pensé à l’article de Madzelle-Priscilla sur le fait d’être décomplexée et effectivement avec le temps et surtout en devenant maman, j’ai appris à m’aimer et même mieux qu’avant. Ce corps qui n’est plus comme avant, je l’accepte désormais ! ce corps est moins ferme, marqué par des nouvelles vergetures sur les poignets d’amour, un ventre qui gonfle un peu trop vite lorsqu’il est ballonné (et l’impression d’avoir un ventre d’une femme enceinte de 3/4 mois mois)… par chance pas de kilos en trop car j’ai perdu tous mes kilos après la grossesse (et même plus!) mais la morphologie de mon corps a changé alors je dois m’habiller différemment et ça… j’ai pris des mois à l’accepter. Heureusement que mon mari me rassure et me dis qu’il me préfère même comme ça (au début je ne le croyais pas mais avec le temps, j’ai finis par le croire) ! Avec du recul, je me rends compte que je complexais plus de mon corps d’avant grossesse, je lui cherchais toujours des défauts alors que c’est maintenant que je devrais être plus complexée et pourtant non, je m’accepte plus qu’avant. Il faut penser de manière positive et arrêter de se focaliser sur le négatif. L’important c’est de se sentir bien. Quand je regarde ou pense à mon fils, je souris et je me dis que c’est mon corps qui a réalisé la plus belle chose au monde, cet être le plus cher à mes yeux. Il ne faut pas que cette perception de moi mette des barrières à ce bonheur que je vis au quotidien auprès de lui.

Cet été, je me suis fixée un challenge : je vais oser le maillot de bain 2 pièces (comme il y a quelques années!) car je vous avoue avoir acheter uniquement des maillots de bain 1 pièce ces derniers temps sous prétexte que je venais d’accoucher et qu’il fallait que je cache ce corps aux yeux des autres. Réellement maintenant, je me sens bien, je me sens mieux et donc prête ! Il fallait juste que j’ai ce déclic. Ce déclic qui est passé par des essayages de vêtements tout simplement. Ça aurait pu être autrement. Alors j’ai qu’une chose à dire à toutes ces mamans complexées, de laisser le temps de vous faire à ce nouveau corps que la grossesse à changé… certaines marques ne pourront être effacées. On ne peut pas forcer le temps à se remettre aussi vite physiquement et encore plus psychologiquement ! Pour ma part il m’aura fallu 1 an et demi pour avoir ce déclic et reprendre du plaisir à m’habiller et apprécier cette nouvelle silhouette et ces quelques changements. Rien de plus précieux que de donner naissance à nos merveilles, alors profitez à fond de votre bonheur !

Crédit photo (que je trouve sublime) : A Beautiful Body Project, par Jade Beal 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s