Maternité : doutes, interrogations et regrets

30 semaines d’aménorrhée. Me voilà officiellement dans le 3ème et dernier trimestre de cette grossesse. L’accouchement approche… on me demande souvent si j’appréhende ? Et bien la réponse est oui, bien que j’ai eu un bel accouchement pour mon premier. Je n’ai pas perdu les eaux donc les contractions ont été supportables mais si c’était à refaire j’aurais beaucoup moins dosé la péridurale car lors de la poussée, je ne ressentais plus rien, on me prévenait quand une contraction arrivait et donc lorsqu’il fallait pousser. Puis pour ce deuxième accouchement je m’imagine de multiples scénarios :

  • J’imagine d’arriver trop tard à la maternité (les accouchements qui suivent sont en général plus « rapide » mon premier avait déjà été assez rapide) et de ne pas avoir la péridurale.
  • J’imagine de perdre les eaux et d’avoir des contractions très douloureuses dès le début… et de ne pas savoir gérer.
  • J’imagine de ressentir des contractions « normales » et non par les reins comme pour le premier .
  • J’imagine d’avoir recourt à une césarienne en urgence.

Je ne sais pas pourquoi je m’imagine tous ces scénarios et donc je stresse un petit plus que pour mon premier où je n’avais aucune idée de ce qui m’attendait (je me suis pointée à la maternité sans valise, persuadée que ce n’était pas du « vrai » travail et que j’allais rentrer à la maison). Puis même si nous sommes toutes différentes face à la douleur, j’ai peur alors que je suis de nature peu « douillette ». Nous nous sommes rendu à la maternité à 1h du matin, sans penser à rien du tout mais nous n’étions que tous les 2. Là, il y a mon premier fils. Il faut aussi s’organiser le jour-J pour le faire garder si cela devait arriver le week-end ou la nuit car la semaine il y a la crèche. Puis je n’ai pas envie de le laisser, je n’ai pas envie de le perturber non plus… quoi qu’il en soit ce sont des choses que nous ne pouvons pas véritablement programmer si cela arrive naturellement.

Puis il y a aussi mes plus grands regrets de ma première expérience qui refont surface… des choses que j’aimerais pouvoir vivre pour ce deuxième que je n’ai pas pu pour mon premier.

Pour Eden, je n’ai pas pu l’avoir en peau à peau contre moi pendant de longues minutes dès sa sortie. Dès qu’on me l’a posé sur moi, il avait du mal à respirer (il avait bu beaucoup de liquide amniotique) alors les sage-femmes l’ont pris et l’on laissé en couveuse à mes côtés pendant presque une heure. Je mourrais d’envie de le prendre sur moi mais c’était sa santé avant tout, il avait besoin de passer quelques temps en couveuse. Je me rappelle l’avoir contemplé sous toutes ses formes avant de l’avoir enfin contre moi et de faire cette premier tétée d’accueil…

Cette tétée que j’avais idéalisé, moi qui comptais l’allaiter. Mais cela ne s’est pas passé comme prévu… enfin la première tétée, si mais la suite, le démarrage beaucoup plus complexe. Pour vous dire, une fois de retour à la maison je n’avais même pas de lait en poudre… tellement ça me paraissait évident que j’allais ne pas en avoir besoin car mon allaitement allait se poursuivre. Je l’ai très mal vécu, ça été un échec de ne pas pouvoir subvenir à ce besoin naturellement.

De multiples raisons ne m’ont pas permis de l’allaiter (la succion de mon bébé, montée de lait très tardive…) et en même temps surtout je n’étais juste pas assez informée. Si c’était à refaire, j’aurais plus insisté car ça me tenais tellement à cœur finalement mais les débuts « compliqués » m’ont poussé à abandonner. Cela ne me ressemble pas pourtant car je suis persévérante et je m’en suis voulue par la suite. Sur le moment, on pense à son bébé et je voulais juste qu’il puisse se nourrir, lui qui perdait du poids de jour en jour alors qu’il était déjà une petite crevette de 2,875kg à la naissance… puis lorsque le papa a donné son premier biberon, j’ai été très heureuse de le voir s’alimenter à sa faim, enfin. Je ne vais certainement pas mettre la faute sur le dos des sage-femme qui ont été très présentes et ont aussi testé plusieurs techniques à chaque mise au sein mais en vain… c’est même elles qui m’ont proposé un allaitement au biberon après 3 jours d’essais. J’étais désespérée de voir que ce qui devait être un moment de plaisir devenait une frustration. Cette frustration de ne pas y arriver et peut-être que mon fils le ressentais aussi…

Ma montée de lait est arrivée presque une semaine après mon accouchement, j’aurais peut-être dû retenter à ce moment-là mais on avait pris notre rythme avec le papa qui adorait aussi ce moment de partage au biberon avec son fils. Puis je pense que je ne voulais pas revivre encore une déception et me faire du mal. Nous sommes déjà suffisamment fragiles « émotionnellement » après un accouchement (merci les hormones).

J’en ai jamais parlé ici tout simplement car je n’ai pas été fière de moi et que je l’ai vécu un peu comme un « échec » mais c’est un sujet qui me touche et tient à cœur, avec lequel j’aimerais être réconcilié pour ce deuxième enfant. A suivre donc…

9 commentaires sur « Maternité : doutes, interrogations et regrets »

  1. Très beau texte comme toujours 😊
    Ne pense pas trop et fais comme tu pourras … tu es une bonne maman malgré tous 😊

    J'aime

  2. Si j’en peux te conseiller. Mange beaucoup de poisson après l´accouchement’ sa aide énormément à avoir une bonne montée de lait! J’allaite mtn depuis 2 mois sa m´arrive encore des moment où les seins sont vider. Hop je me prend un bon plat de poisson est ces règles

    J'aime

  3. Ma cherry,

    Il faut que tu arrêtes les scénarios tout de suite . Hihi , profite de ta grossesse 🤰🏻 le plus zen possible . Le stress est ressenti par ton bébé crois moi, tout vas bien se passer ♥️🥰
    En ce qui concerne l’allaitement ne culpabilise pas, premier bébé , la mal information j’ai aussi to comme toi du arrêter au bout de 2 mois suite. Une baise de lactation que je n’ai pas su gérer car mal informée et l’entourage qui aide pas avc des conseils à la con du style : ton lait n’et pas Nourrissant essai un biberon!!
    A force , tu succombes.
    Toi ma belle ce n’est pas de ta faute et ce n’et Pas faute d’avoir essayé . Montee de lait tardive, pas assez d’info, la fatigue ++++++, et la seule choses à laquelle on pense c’est que bébé Soit en Bonn santé et tua à bien agis ♥️ Crois moi t’es
    Une superbe Mom! ♥️ L’ important c’est que le coeur y est ♥️

    Des bisous ♥️

    J'aime

  4. Coucou ma belle ton texte est très touchant, c’est la 1ère fois que je lis un article sur un blog lol.

    Je te souhaite de vivre un merveilleux accouchement, c’est normal d’avoir peur mais tout se passera pour le mieux 😉

    Pour ton regret par rapport à l’allaitement, tu n’as pas à en avoir, tu as été forte, tu as fais de ton mieux, et c’est ainsi que les choses devaient se passer #destin.
    La desinformation c’est terrible mais on ne le sait pas avant d’être en plein dedans. L’allaitement paraît tellement simple, évident, naturel, qu’on ne se pose pas de question avant d’être devant le fait accompli. Et les mauvais conseils nous poussent à prendre des décisions sans forcément vraiment comprendre.
    Tu as fais de ton mieux, l’essentiel est que vous allez bien ton bébé et toi, que tu lui apportes tout ton amour. Pour ton 2ème je te souhaite de vivre l’allaitement dont tu rêve, cette fois tu es + armée !
    Garde que le meilleur de ta 1ère expérience de maman, tu souhaite le meilleur pour ton bb alors ne te tracasse pas. On apprend tous les jours, à tirer le meilleur de nos expériences, tu reitererar l’expérience bientôt avec bb et je te souhaite de vivre de merveilleux moments, encore plus beau que les 1er car vivre tout ça accompagné de son 1er bébé d’amour ça doit être juste magique

    Bisouuuu
    (Désolé pour le roman!!)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s